Le train a crémaillère de la Nuria (Page 3/6).


La crémaillère Abt.

C'est un ingénieur Suisse qui a inventé ce type de crémaillère : Rowan Abt.
Ce qui en fait sa particularité, c'est qu'elle est composée de deux rangées de dents décallées chaque fois l'une par rapport a l'autre.


Détail de la crémaillère au passage a niveau de Queralbs.



Vue de la crémaillère et d'une roue dentée.



Dispositif d'entrée de la crémaillère, la partie avant reposant sur un piston.


Lorsqu'un train pénetre sur la section a crémaillère, il va de soit que cela se fait a vitesse résuite.
Les premieres dents sont plus espacées que les suivantes et plus basses aussi.
De même la premiere partie de la crémaillère est mobile dans le sens verticale, ceci afin de soulager les pignons des engins de traction au moment de l'engrenement.

Bon viatge!

Au départ de Ribes-Enllac, la ligne en simple adhérence rejoint au bout d'un bon kilomètre la gare de Ribes-Vila.


Une automotrice Ge 4/8 en provenance de la Nuria entre en gare de Ribes-Vila.



L'automotrice n5 est a l'entretien.


Maintenant, la ligne longue le Freser qui recoit un peu plus haut les eaux de la Nuria avant d'atteindre le point d'arrêt facultatif de Rialb proche du kilomètre 5; Ce dernier est dépourvu d'évitement.


Une automotrice se dirige vers Ribes de Freser; Le quai de Rialb se trouve dans mon dos.


C'est peu après ce point d'arrêt que débute la crémaillère qui ne nous quittera plus.

Au kilomètre 6 de notre périple nous atteignons la gare de Queralbs située a 1183 mètres.
C'est le dernier point d'arrêt avant la Nuria, c'est aussi le point le plus élevé que l'on peut atteindre en voiture en allant vers le monastère de la Nuria.
C'est aussi a Queralbs que se trouve le point d'alimentation de la ligne.


Se dirigeant vers la Nuria une automotrice entre en gare de Queralbs.



Les deux nouvelles automotrices arrivent a leur tour en venant de la Nuria.


A noter une particularité : Seules les deux nouvelles automotrices sont accouplables entre elles.
En revanche, les anciennes automotrices étaient accouplables avec les wagons mais pas ensemble.


Vue aérienne de la gare.


Après quelques minutes d'attente, les portes se ferment et le train repart pour la Nuria.
Les rampes maximales de la ligne sont de 15 pourcents.


La montéee se poursuit après avoir quitté Queralbs.



Notre machiniste.



Le même compteur de vitesse que sur la plupart des engins Sncb.


Page précédente

Vous visionnez la page 3 de ce reportage

Page suivante




Dossier précédent :
La ligne du Transpyrenneen

Index

Dossier suivant :
Les trains Talgos


Le rail belge

Le rail en Europe

Transport urbain

Reportages divers

Les liens Voir et lire Nouveautés Le forum Newletter Fond écran A propos Mail
Plan du site Livre d'or La sécurité Quizz Le blog Les vidéos Je plonge Mes amis