Le tramway de Saint Etienne (Page 1/2).


Entre le Rhône et la Loire...

Préfecture du département de la Loire, Saint Etienne se trouve à mi-chemin entre ce que l'on appelle la capitale des Gaules,
autrement dit Lyon (69), et, Le Puy en Velay (43).
Cette ville est en partie située sur un terrain en pente, on le remarque surtout lorsque l'on parcours la ligne Sncf vers Le Puy.

Au niveau transport, la préfecture compte 5 gares; La gare principale étant St Etienne-Chateaucreux.


la gare principale de Saint Etienne : Chateaucreux.


Depuis la gare principale, on trouve trois liaisons :
  • Ligne vers Givors; Assurement la plus importante car elle permet la désserte de Lyon, et, de Paris (Entre autres).
  • Ligne vers Firminy et Le Puy en Velay : Avec également le prolongement vers Clermont Ferrand (63).
  • Ligne vers Roanne.
Sur la liaison vers Le Puy, on trouve 3 autres gares.
  • St Etienne-Carnot; La plus proche du centre.
  • St Etienne-Le Clapier.
  • St Etienne-Bellevue; La gare la plus haute.
La dernière gare se trouve sur la ligne vers Roanne.
  • St Etienne-Terrasse.

La préfecture possède un réseau de trolleybus (Tout comme Lyon et Limoges), malheureusement exploité que partiellement actuellement, et, un réseau d'autobus classique.

Ce qui nous interesse.

La raison d'être de ce reportage est avant tout le réseau de tramway actuellement composé de 3 lignes.
Dans un futur assez proche, une quatrième ligne devrait voir le jour.

Ce réseau a deux particularités :
  • C'est le plus ancien réseau de tramway en France.
  • C'est l'un des trois réseau a n'avoir JAMAIS été supprimé avec Marseille (Tram 68) et Lille (Trams R et T).

Pour quelle raison le tram n'a t'il pas disparu ?

Simple : La dernière ligne de tram en activité (Ligne 4 et maintenant T1) avait - Outre un succès indéniable - la particularité de circuler dans des rues tellement étroites que le remplacement par autobus ou trolleybus était tout bonnement impossible (Problème de gabarit).

Voilà pourquoi la ville a décidé de maintenir le tramway.
Pour cela, après avoir - Contrairement à une immense majorité des autres villes - choisi de maintenir en activité la dernière ligne de tram qui subsistait, la municipalité a commandé à l'époque des rames PCC simples et 5 rames PCC doubles articulées.
Les rames simples présentaient des similitudes flagrantes avec les rames Bruxelloises de série 7000.

Depuis lors, des rames modernes ont évincé, les rames PCC.
A l'heure actuelle, le parc se compose de 35 rames construites par le consortium Vevey/Alstom.
Ces rames sont réparties en deux sous séries numérotées de 901 à 915 pour la première et 916 à 935 pour la seconde.
Toutes les rames sont unidirectionnelles.


Rame de première série venant d'arriver au terminus de Chateaucreux



Rame de seconde série au même terminus mais après retournement.


Il-y-a deux différences notables entre les deux séries :
  • Première série :

    • Rétroviseurs.
    • Portes pliantes.
    • Perches (A l'origine) remplacées depuis par un pantographe.

  • Deuxième série :

    • Caméras.
    • Portes louvoyantes tournantes.
    • Pantographe.
Le réseau.

La ligne T1 est issue de la ligne 4 subsistante reliant Terrasse à Bellevue.
Toutefois, elle a été prolongé à chacune de ses extrémité :
De Bellevue à Solaure d'une part, et, de Terrasse à Hopital Nord d'autre part.
A noter que la ligne ne déssert pas la gare principale de la ville, mais, la gare de Saint Etienne-Carnot fut créée pour justement donner la correspondance entre la Sncf et le tramway.

Plus tard apparu la ligne 5 reliant Bellevue à Terrasse, mais, en faisant un crochet pour désservir la gare de Chateaucreux.
Par la suite, et, pour plus de lisibilité, la ligne a été scindée en deux parties; A savoir :
  • Ligne T2 reliant la gare de Chateaucreux à Terrasse avec prolongation en heure de pointe vers Hopital Nord.
  • Ligne T3 reliant la gare de Chateaucreux à Bellevue dans le haut de la ville.

Le réseau a comporté un dépôt au terminus de Bellevue; Il a disparu depuis.
Actuellement, on ne trouve qu'un seul dépôt actif : Il est situé entre Terrasse et Hopital Nord.

Enfin, concernant l'écartement, St Etienne est le seul tramway avec Lille a rouler à l'écartement métrique.
Tous les autres réseaux sont à l'écartement standard, donc, identique au réseau Sncf.

Partons maintenant en ballade sur une partie du réseau.

Le terminus au centre hospitalier "Hopital Nord".

le matériel étant unidirectionnel, le terminus ne peut se faire qu'en boucle ou en chapeau de curé.
Fort heureusement, tous les terminus sont en boucle, autrement dit, il n'est pas nécessaire d'effectuer une manoeuvre en marche arrière.

Le terminus est a double voie, et, c'est logique car, outre la désserte permanente de la ligne T1, la ligne T2 y vient également en heure de pointe.


Deux rames de seconde série à Hopital Nord.



Vue du coté de l'entrevoie.


Près du dépôt.

En repartant vers le centre, c'est juste après l'arrêt suivant que se trouve l'accès vers le dépôt.
C'est un accès a double voie, et, a double issue, donc, les rames peuvent entrer et sortir dans les deux directions du réseau.
Malheureusement, il ne m'a pas été possible d'entrer dans le dépôt.


Un des accès a double voie vers le dépôt.



Au premier plan le dépôt de bus, celui des trams est derrière.



Le dépôt abrite également le siège de la régie exploitant le réseau.


A la préfècture.

Retour dans la partie centrale de la ville.
Une particularité se remarque immédiatement; Une immense partie du réseau est en ligne droite.
Voici quelques vues des tramways dans le centre ville.


Une rame de première série place Jean Jaurès sur la section en ligne droite.



Le magnifique bâtiment abritant la préfecture du départment de la Loire.



Au milieu de la place trône un splendide kiosque musical.


Deux rames se croisent, j'en profite pour les spotter.
Par chance c'est un croisement avec les deux séries.


Croisement à la préfècture; De faše : Rame de seconde série; De dos : Rame de première série.



De l'autre coté des voies.


A la page suivante, nous continuerons a observer le réseau (Entre autres)...


Vous visionnez la page 1 de ce reportage

Page suivante




Dossier précédent :
Les transports de Lyon

Index

Dossier suivant :
Le dépôt Delta


Le rail belge

Le rail en Europe

Transport urbain

Reportages divers

Les liens Voir et lire Nouveautés Le forum Newletter Fond écran A propos Mail
Plan du site Livre d'or La sécurité Quizz Le blog Les vidéos Je plonge Mes amis