Barcelone la magnifique (Page 4/10).


Les remparts de Montjuic et le nouveau télécabine.

Avant de découvrir la nouvelle installation, voici quelques photos des remparts.


Les remparts et le fossé.



Le travail floral est splendide.



Autre vue...


Redescendons!

Après 24 ans de bons et loyaux services, la télécabine se faisait vieillote.
L'image de l'installation aux yeux des touristes ne correspondait plus aux critères de notre époque; Il est vrai que la technologie des remontées mécaniques avait considérablement évoluée.
A cela s'ajoutait le manque de débit...

Au grands maux les grands remèdes!
La capitale catalane décide la reconstruction intégrale de la télécabine avec toutefois quelques différences que nous verrons par la suite.
Voilà pourquoi en décembre 2004, la télécabine d'origine s'arrête définitivement.
En 2005 et 2006 un bus de substitution amène les touristes aux fort de Montjuic le temps que la nouvelle installation soit construite.

C'est le constructeur italien "Leitner" qui est choisi pour la réalisation de la remontée.
Les cabines de la gamme "Diamond" sont construites par le carrossier Sigma tandis que le cable est fourni par Fraser.


Plaque du constructeur.


La nouvelle remontée est inaugurée en 2007.
Si les stations intermediaires et basses sont construites au même endroit qu'auparavant, la station supérieure est construite légerement en retrait par rapport à l'ancienne.
En effet, aupraravant, le voyageur arrivait directement sur les remparts tandis que maintenant, il arrive au pieds de ces mêmes murailles.


La station supérieure.


On voit de suite la différence par rapport à l'ancienne remontée; Les stations sont totalement différentes et modernes.
Comme tout télécabine qui se respecte, les véhicules sont entrainés en station au pas d'homme grâce à un trainage; Dans ce cas ci, ce sont des pneus dissimulés qui remplissent cet office.

Les nouvelles cabines peuvent transporter chacune 8 personnes et sont bien entendu pourvues de portières automatiques.

En voiture!

Validons notre ticket, et, embarquons!


La descente; La gare intermédiaire et le télépherique du port sont bien visibles.



La colline très boisée; On devine le parc olympique au loin.


Après quelques pilones, nous arrivons en station intermédiaire.


Les deux poulies permettant de dévier le cable de quasiment 90.


C'est uniquement dans cette station que s'effectue le garage des cabines; Cela se fait sous la station même.
Les voies de stationnement sont dimensionnées pour une éventuelle liaison entre la station interrmédiaire et le transporteur aérien.

Un quart de tour plus tard, et, nous sommes prêts pour la seconde partie de la descente.


Quelques instants avant le départ.



Entre les deux stations.


Rapidement nous arrivons à la station inférieure.
Tout comme l'ancienne remontée, c'est ici que se trouve la poulie motrice.


La station inférieure.



La poulie motrice avec l'axe moteur provenant de la machinerie située en dessous.


Une petite marche à pieds s'impose avant de faire la traversée du port avec le transporteur aérien.


Page précédente

Vous visionnez la page 4 de ce reportage

Page suivante




Dossier précédent :
Le Titlis et le Rot Air

Index

Dossier suivant :
Le Transpyreneen et la Nuria


Le rail belge

Le rail en Europe

Transport urbain

Reportages divers

Les liens Voir et lire Nouveautés Le forum Newletter Fond écran A propos Mail
Plan du site Livre d'or La sécurité Quizz Le blog Les vidéos Je plonge Mes amis