Seraing, Ougrée, Chertal et les torpilles (Page 2/5).


Les faisceaux d'Ougrée.

En regardant vers Seraing, entre la ligne 125a on trouve le faisceau de déchargement de minerai et autres matières à gauche et le faisceau des torpilles à droite.
Encore plus à droite, il existe un bon point d'observation du haut-fourneau.

Faisceau de déchargement.

Manoeuvrés par une locomotive les wagons circulent sur une voie équipée d'une trémie ou la matière tombe dans une fosse avant d'être acheminée vers la phase a chaud au moyen de bandes transporteuses appellées "Sauterelles".


Le plancher du batiment est constitué d'un grillage permettant aux matières de tomber.



Vue plus large montrant la sauterelle.


Faisceau torpilles.

Il est constitué de trois voies, a gauche pour l'évolution de la locomotive de remorque, au centre pour les torpilles chargées, et, a droite pour les torpilles vides.


Deux torpilles chargées attendent le départ pour Chertal.


Tout est calme plat, mais cela ne dure pas.
Bientôt en effet, un train est annoncé et entre au faisceau.


Arrivée d'un train de torpilles vides, hld 77 en tête.


La liaison entre le faiceau et le haut-fourneau se fait a l'aide d'un locotracteur de l'usine.
Particularité : L'engin sait être télécommandé par le conducteur remplissant également la fonction d'agent de triage.


Venant du haut-fourneau une rame chargée arrive poussé par le locotracteur.



Gros plan du locotracteur après la dépose des torpilles pleines.



Une fois les wagons déposés, le locotracteur repart pour prendre les vides en même temps que la type 7769 se met en recul pour laisser passer la 7757 qui va garer Kimkempois.



Cette fois-ci, le locotracteur s'en va vers l'usine avec les torpilles vides, la 7757 s'en va garer et la 7769 attend avant d'aller contre son train.


Voici maintenant deux vues de manoeuvre similaires mais en fin de soirée...


Le locotracteur amène les torpilles chargées au faisceau.



La 77 est maintenant en tête de rame; Le train est prêt au départ.


Aux pages suivantes, nous découvrirons quelques détails sur les torpilles, des vues du haut fourneau, et, Chertal ou les torpilles sont acheminées.

Page précédente

Vous visionnez la page 2 de ce reportage

Page suivante




Dossier précédent :
Tertre et les derniers signaux mécaniques

Index

Dossier suivant :
Antwerpen Centraal de haut en bas


Le rail belge

Le rail en Europe

Transport urbain

Reportages divers

Les liens Voir et lire Nouveautés Le forum Newletter Fond écran A propos Mail
Plan du site Livre d'or La sécurité Quizz Le blog Les vidéos Je plonge Mes amis